Marie-Pier De Villers
(514) 929-0279
marie.pier@hotmail.ca

Préparation pour les cavaliers

Marie-Pier peut se déplacer à votre écurie ou vous prêter des chevaux afin de vous préparer à vous faire passer vos cavaliers 1 à 8. Lorsque vous serez prêts, elle fera venir un entraineur afin de vous faire passer les certifications de cavalier 3 à 6.

Le Programme de formation de certification est composé de huit niveaux permettant un apprentissage progressif dans un cadre sécuritaire sur la technique équestre et les soins à prodiguer aux chevaux. Afin que les cavaliers puissent acquérir l'aspect théorique, des manuels d'apprentissage ont été conçus.

Cavalier 3:

Le cavalier est en mesure de trotter sur le bon bipède diagonal aussi bien sur le plat que lors du volet saut d’obstacles. Il est en mesure d’exécuter un examen individuel lors du volet d’équitation sur le plat qui comprend une demi-volte renversée, une volte, un cercle de 20 mètres précis, une transition aux lettres précises dans le manège, le galop sur le bon pied.

À l’obstacle, le cavalier fait preuve de confiance, de maîtrise et de sécurité sur un parcours composé de barres au sol et de croisillons à franchir au trot. Au niveau de la régie d’écurie, il doit savoir :

· démonter et monter une bride

· reconnaître et décrire la pourriture de la fourchette

· mettre et enlever une couverture

· faire récupérer un cheval après l’exercice

· apporter les soins quotidiens à la crinière et la queue

· fixer un filet à foin de façon appropriée.

Cavalier 4 :

À ce niveau, le cavalier commence à coordonner des aides indépendantes. Il établit désormais un contact permanent doux et mœlleux avec la bouche du cheval et ressent les moments où sa monture est relâchée.

Il reconnaît sur quel pied le cheval galope et remédie à la situation rapidement s’il est à faux. Il franchit des obstacles d’une hauteur de 2 pieds (0,60 m). Par ailleurs, le cavalier doit être en mesure d’identifier 6 mors de filet différents, de toiletter son cheval et le mesurer. Il connaît également les différents types de balzane.

Cavalier 5 :

Le cavalier reconnaît le cheval qui s’engage correctement, en maintenant le rythme et la détente. Il doit pouvoir observer les autres chevaux et dire s’ils maintiennent une bonne cadence. Les transitions non progressives sont introduites dans l’apprentissage.

Le cavalier reconnaît les cinq effets de rêne et leur influence sur le cheval. Il franchit des obstacles d’une hauteur de 2’3'' (0,70 m).

Durant l’examen sur le plat, le candidat doit longer un cheval en démontrant simplement qu’il sait manipuler la longe et la chambrière de façon sécuritaire et faire un changement de main.

Au niveau des soins, il doit avoir une meilleure connaissance du cheval qui se traduit par :

· prendre la température

· le pouls

· le rythme respiratoire

· connaître le système d’hydratation du cheval

· détecter les symptômes reliés à l’entretien des dents

· nommer des affections cutanées et en connaître le traitement

· nommer au moins 5 points de pression sur lesquels le mors agit.

Cavalier 6 :

Le cavalier est en mesure de mettre le cheval sur la main en commençant à créer un profil arrondi surtout au trot. Il doit obtenir l’impulsion de sa monture tout en maintenant le rythme, la régularité et la cadence de l’allure. L’utilisation excessive de la main tout comme l’absence de jambe sont pénalisées.

Sur un parcours d’une hauteur de 2’6'' (0,75 m), le cavalier aborde les obstacles dans un galop constant, sait sur quel pied son cheval galope et exécute des changements de pieds simples lors de la phase de récupération.

La désobéissance (refus ou dérobade) n’est pas pénalisée en autant que le cavalier reconnaît l’erreur ainsi que la cause et qu’il corrige la désobéissance. Si une chute du cavalier est attribuable à un manque de jugement, de déséquilibre ou une mauvaise position, l’évaluateur peut en tenir compte dans la note.

À partir de ce niveau, la présentation du cheval doit être la même qu’en compétition. Il est tressé et tondu selon les standards de la race.

Le cavalier porte une tenue traditionnelle, conservatrice mais le veston et la chemise d’équitation ne sont pas exigés. En matière de régie d’écurie, le cavalier sait ajuster l’équipement tel que les martingales à anneaux et les protections des membres, montre comment amincir une crinière, nettoie un box correctement en présence du cheval, explique les différences d’action des mors de filet par rapport aux mors de bride et lequel est le plus approprié selon chaque situation.